Sélectionner une page

Le métier de biologiste médical consiste à faire des analyses, c’est ce qu’on appelle la phase analytique. Avant, elles étaient faites dans les laboratoires respectifs des biologistes, mais aujourd’hui elles ont lieu sur des plateaux techniques. La phase analytique apparaît comme la plus importante aux yeux du grand public, mais il y a deux autres phases auxquelles les biologistes tiennent énormément et qui sont très importantes : la phase pré analytique et la phase post analytique. Dans cette deuxième étape, le biologiste joue pleinement son rôle dans l’interprétation des analyses qui lui ont été données. C’est ce qu’on appelle la prestation de conseil vis-à-vis du médecin généraliste, du spécialiste, etc. La phase pré analytique consiste, quant à elle, à faire le prélèvement.

Le biologiste a un rôle préventif. Beaucoup de patients ont recours à cette profession pour faire des bilans de routine. Lors de ces bilans, ce professionnel peut être amené à découvrir certaines maladies comme des diabètes ou encore des leucémies, etc. Dans ce cas, il a aussi un rôle de suivi du patient en amont et en aval. Retour sur la profession de biologiste médical avec l’ESEM France.

Le biologiste médical travaille-t-il avec les hôpitaux ?

Non, le biologiste ne travaille pas du tout avec les hôpitaux. En effet, il représente la biologie privée. Celle du patient qui vient le voir avec une prescription hospitalière, avec une prescription d’un médecin généraliste ou d’un spécialiste (gynécologue, cardiologue, endocrinologue, etc.).

Le biologiste médical s’occupe donc de la partie privée de l’analyse alors que l’hôpital s’occupe de la biologie publique.

Combien de temps faut-il pour réaliser une analyse ?

Il faut savoir que 80% des analyses effectuées par le biologiste concernent le sang. Bien sûr, il est aussi amené à analyser tous les autres liquides biologiques du corps humain comme l’urine, les prélèvements gynécologiques, les prélèvements de plaies, la bactériologie.

Concernant le temps, tout dépend de l’analyse en question. En effet, il y a des différences très importantes : d’une trentaine de secondes à quelques jours pour les mises en culture de prélèvement bactériologique, par exemple. Même si la bactériologie a tendance à aller de plus en plus vite, il y a encore des analyses qui peuvent prendre 48-72 heures et des analyses de biochimie qui prennent seulement quelques secondes.

Est-ce que le biologiste médical analyse les échantillons prélevés lors d’une enquête judiciaire ?

Le biologiste médical ne peut pas être amené à analyser des prélèvements qui entrent dans le cadre d’une enquête. En effet, le laboratoire qui s’en charge doit être agréé. Par exemple, les hôpitaux peuvent faire des analyses de sang pour détecter la présence d’alcool chez des personnes suspectées de conduire sous l’emprise de l’alcool.

D’après l’avis de l’ESEM France, le biologiste médical doit être évidemment passionné par la science mais aussi par l’humain. En effet, pour exercer ce métier au mieux, il est nécessaire d’avoir le sens du contact et de l’empathie, car annoncer à une personne qu’elle est atteinte d’une maladie n’est jamais une chose facile.