Sélectionner une page

Exercer le métier de kinésithérapeute nécessite 4 ans d’études post-bac (dont 1 année de préparation obligatoire depuis 2013). Le coût des études, la sélectivité et l’insuffisance des quotas pour les kinés libéraux et hospitaliers poussent un nombre conséquent de français à partir étudier à l’étranger.

Le métier de kinésithérapeute

Le kinésithérapeute est un spécialiste de la rééducation motrice qui va utiliser des techniques comme le massage et la gymnastique médicale pour traiter des pathologies diverses, souvent après la prescription médicale du médecin traitant (troubles respiratoires, cardiovasculaires, psychomoteurs et squelettiques). Il peut intervenir auprès des sportifs, des personnes âgées, des handicapés ou encore des nourrissons. S’il y a une situation d’urgence, le kinésithérapeute peut pratiquer un soin en première intention.

Il s’agit d’un métier à dimension humaine, que le kinésithérapeute exerce en libéral ou en salarié. Le kinésithérapeute dispose de bonnes perspectives d’emploi (notamment grâce à la spécialisation). Il a la possibilité d’apprendre tout au long de sa carrière via des formations.

Les études

En France, le Diplôme d’Etat de kinésithérapeute se prépare en 3 ans en IFMK (Instituts de Formation en Masso-Kinésithérapie). La sélection étant rude, les futurs étudiants commencent souvent par une première année d’études en santé (PACES) ou suivent une classe préparatoire. Aujourd’hui, l’année de préparation est obligatoire. La sélection s’opère par un numerus clausus. Pour l’année 2017/2018 ce dernier était de 2756 places. Notez que le diplôme correspond à un niveau licence (240 crédits ECTS) mais le grade master 1 sera bientôt décerné aux diplômés.

Pourquoi faire ses études de kinésithérapeute à l’étranger ?

Opter pour un pays étranger, c’est intégrer un cursus reconnu dans toute l’Union européenne et en France… Sans le concours PACES. C’est aussi intégrer une école de kinésithérapie directement après le baccalauréat nous indique l’ESEM France, sur dossier et lettre de motivation. Les candidats doivent posséder un bon niveau scientifique en amont et une certaine maturité pour partir étudier à l’étranger.

Etudier la kinésithérapie en Espagne ou au Portugal

Si vous possédez un baccalauréat Scientifique, vous pouvez intégrer un établissement en Espagne ou au Portugal pour vous former au métier de kinésithérapeute. Avec l’ESEM France, vous suivez votre cursus en langue française. Par ailleurs, réaliser son stage en France ou dans un autre pays de l’Union européenne est possible. Dès l’obtention de votre diplôme (à l’issue des 4 ans), il ne vous reste plus qu’à vous inscrire au conseil de l’Ordre en France… vous êtes désormais kinésithérapeutes et pouvez exercer en libéral, en cabinet, ou en centre hospitalier !